Noces de cuir, l’anniversaire pour 2 ans de mariage

vendredi 28 mars 2014
par  Laurent
popularité : 1%

A l’occasion de la sortie du livre "Mariage de Matières... ou noces de quoi ?" de Nicolas Perrot, voici un zoom sur le deuxième aniversaire de mariage. Il s’agit des noces de cuir.

Voici un extrait du tout nouveau livre consacré aux anniversaires de mariage. Spécialement pour vous lecteurs de ce site, Nicolas m’a confié quelques pages de son livre à votre attention.

Voici donc l’introduction du chapitre

« Voilà bien une matière ambivalente, qui traduit sans fard notre personnalité. Tout le monde l’aime, au moins un peu : on ne jure que par lui quand il s’agit de s’acheter des chaussures qui vont durer longtemps. C’est une valeur sûre, dont on recherche le pictogramme, période de soldes ou pas. Sachant qu’ensuite, tout le monde y va de son commentaire, mais globalement, on peut compter sur le cuir de vachette.

Le cuir est indissociable de l’Humanité : selon la Genèse, Dieu vêtit Adam et Ève de peau. Car la peau précède toujours le cuir. C’est le premier vêtement porté par l’Homme, même s’il était loin d’être parfait. Les chasseurs se revêtaient de la dépouille de l’animal tué, à la fois pour se protéger des intempéries et pour prendre la puissance de la bête. En Kabylie, lors de la fête de l’Aïd el Kebir, il est d’usage d’envelopper le nouveau né dans la peau du mouton fraîchement égorgé pour le protéger et signifier son entrée dans le clan. La peau confine au sacré : notre culture n’est-elle pas imprégnée du mythe du sacrifice originel, celui d’Abraham ? Mais, au bout de quelques temps, la peau se désagrégeait, se putréfiait. »

Cette entrée en matière si je puis dire, permet au lecteur de ce livre de plonger dans l’univers de chaque matière pour s’en imprégner.

Un autre extrait

« Quand le cuir quitte le monde feutré de la chausserie, il devient moins passe partout. Vêtir un pantalon de cuir ou un perfecto, c’est se démarquer des autres. Il y a là une connotation animale, peut-être brutale. Les hommes de la Gestapo ne sont-ils pas habillés dans la mémoire collective de grands impers de cuir comme les gangsters de Chicago ? Et les motards, que l’opinion publique a du mal à distinguer des Hell’s Angels, ne sacrifient-ils pas au culte du cuir ? Quant au cliché de l’homosexuel bardé de cuir, il renvoie à nos propres tabous, à notre intolérance frustre.

Proposez donc du cuir à votre moitié, et vous verrez bien comment il ou elle réagira. Est-ce excitant, ou au contraire apeurant et choquant ? Tout est affaire de goût, mais ce n’est pas neutre. Notre inconscient de chasseur semble toujours poindre, policé désormais qu’il est par des siècles de civilisation qui ont donné à cette matière une toute autre aura. Se réclamer du cuir, c’est afficher un côté sauvage que l’on essaiera de rendre raffiné. »

Acheter le livre

JPEG - 18.5 ko Envie d’en savoir plus le cuir est les autres matières qui célèbres les anniversaires de mariage de 1 à 70 et plus ?

Découvrez ce riche travail de collecte des coutumes et usages de ces matériaux dans ce livre très bien documenté de Nicolas Perrot.

Pour en savoir plus le mieux est de visiter son blog où vous trouverez les liens pour acheter cet ebook.

http://www.mariage-de-matieres-ou-noces-de-quoi.fr/


Commentaires

Brèves

Annonces

mardi 27 décembre 2011