Le choix de la salle de réception

lundi 17 décembre 2012
par  Alexandra
popularité : 1%

Au début, c’était simple. Vous aviez pensé à la salle des fêtes de votre ville et le tour était joué.

Sauf que. Visiblement, vous n’étiez pas les seuls à avoir eu cette géniale (et pas trop onéreuse) idée et tous les autres futurs mariés avaient déjà réservé depuis longtemps l’endroit.

Du coup, deux solutions : soit reporter le mariage (vous hurlez à la mort, là), soit trouver un autre lieu.

De toute façon, avec son sol chichement revêtu (genre lino 20 ans d’âge) et ses fenêtres pas très stylées, la salle municipale ne vous plaisait plus, finalement, et des envies de grandeurs sont soudainement apparues.

Le luxe pour votre mariage ? Après tout, pourquoi pas ? (Enfin, quand vous aurez réanimé Monsieur, qui, à la vue du devis du Château Laffitte – De Rocambourg, a été pris d’un malaise soudain).

C’est vrai, c’est un peu (mais alors à peine) au-dessus de votre budget. Et alors ?

C’est le plus beau jour de votre vie, vous avez envie de vous la jouer Cendrillon dans sa robe de bal, sa limousine de bal, et pas question de laisser le carrosse se transformer en citrouille ! Que votre marraine se le dise : aux douze coups de minuit, le château brillera de mille feux !

Et puis, a-t-on déjà vu une princesse richement vêtue festoyer dans la cave d’un deux étoiles miteux ?

Votre futur mari ne l’entend pas de cette oreille. « A sou is a sou », vous explique-t-il et là, la note est trop salée pour pouvoir être envisageable.

Vous sortez le grand jeu : yeux de cocker abattu, lèvres tremblantes qui laissent deviner des sanglots (de crocodile) imminents, regard dans le vide, silence contrôlé…Monsieur ne se laisse pas attendrir.

JPEG - 1.2 Mo

Après 8 ans de vie commune, vos astuces auxquelles il ne résistait pas naguère le laissent de marbre maintenant (voire le font rire, c’est pire) et vous devez capituler. Momentanément.

En douce, vous demandez d’autres devis à des châteaux aux noms composés bien chics, et attendez secrètement un miracle : un rapport qualité / prix adapté à votre bourse de princesse appauvrie mais vaillante.

Qui sait ?

À force d’examiner les propositions, l’une d’entre elles vous fait hurler de joie : une petite chartreuse, à une vingtaine de kilomètres de chez vous, magnifique, prestigieuse et tellement personnelle qui propose des tarifs abordables.

Vous n’hésitez pas à déranger votre futur mari en pleine réunion marketing pour lui faire part de votre trouvaille et n’avez plus aucun doute quant à la suite des évènements. Vous ferez tout pour obtenir votre chartreuse, et sa salle somptueuse aux pierres apparentes.

Une seule visite dans cet endroit retiré et votre cœur fond ! C’est gagné, comme dit Dora ! Et même le mâle est sous le charme.

Un miracle s’est accompli sous vos yeux…



Je connais une salle tip top sur Podensac... :)


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique